Henri Blanc, une vie la montagne au coeur

 

         « Bats-toi, toujours  … »

Voilà le conseil, le message, que le Dr. Azéma, figure emblématique du Caroux, donne au jeune Henri, un gamin du Béziers de l’après-guerre qu’il soigne depuis longtemps déjà pour une maladie musculaire atrophiante. Henri va en garder des séquelles sévères à une jambe et une cheville bloquée. Alors pour surmonter ce handicap, il va se battre. Il va se battre avec cette volonté farouche qui sera le trait dominant de son caractère.

D’abord passionné de cyclisme, il réalise les grandes « diagonales » en vogue à l’époque comme Perpignan-Dunkerque ou Nice-Brest. Puis il découvre la Montagne. Cette découverte, c’est paradoxalement par les profondeurs et non par les sommets qu’il la réalise en s’inscrivant au Spéléo-Club Biterrois. Mais très vite il devient membre du Club Alpin Français – Section de Béziers et désormais le Caroux sera au centre de sa vie.

Grimpeur d’exception, à la fois audacieux et réfléchi, il va marquer une étape déterminante dans l’ouverture des voies de hautes difficultés de la Montagne de Lumière, comme l’avait fait avant lui le Dr Azéma, un homme à la forte personnalité qui sera son exemple et auquel il ne cessera de rendre hommage. Parmi ses plus belles réussites, il faut tout particulièrement retenir la Directe Blanc au Pilier du Bosc, la Voie de la Galère à la face Sud de la Viallat, la voie Amédée Mazas au pilier de la Grande Paroi et la Concave dans l’Esquino d’Aze.

Les Alpes l’attirent, bien sûr, et sa carrière d’alpiniste voit son couronnement avec l’ascension de la célèbre face Nord du Piz Badile. Mais plus encore que les Alpes, ce sont les Pyrénées qui le fascinent et les Pyrénées Catalanes, après le Caroux, seront sa deuxième montagne.

Une nouvelle étape commence en 1989 avec la création de l’Association Expéditions Aventures Caroux. Il organise alors treks et expéditions légères à la découverte des montagnes de la Terre avec la collaboration technique et logistique du voyagiste Allibert. Les couleurs d’ Expéditions Aventures Caroux vont ainsi flotter sur tous les continents, de l’Himalaya à la Cordillère des Andes, du Hoggar jusqu’au Groenland.

Grimpeur, alpiniste, randonneur avide de terres lointaines, Henri fut aussi un Bâtisseur. Construire de ses propres mains deux maisons dans sa vie est un exploit peu commun : la première à Béziers, la seconde au pied de sa montagne à Colombières-sur-Orb, où, la retraite venue, il s’installe avec Jeanine, son épouse ; une maison assez grande pour recevoir sa fille Claude avec son mari Michel, ses deux petits-enfants et ses quatre arrières petits-enfants. Mais une maison, il faut aussi la meubler ! Et là encore Henri possédait les talents qui lui ont permis de magnifiques réalisations, dignes d’ébénistes professionnels.

Fixé définitivement à Colombières, Henri dispose de plus de temps pour se consacrer au Caroux. L’Association devient alors le support d’un projet ambitieux. Recrutant une équipe de volontaires sous contrat aidé, Henri entreprend la réhabilitation de nombreux chemins du Massif. Dans le même temps , il crée le Grand Raid Caroux-Occitanie, trek de grande envergure qui pendant ses quelques années d’existence verra la participation des spécialistes nationaux de la discipline. Sa belle carrière sportive et son engagement associatif constant lui valent, en 2010, de recevoir la médaille d’or de la Jeunesse et des Sports.

Mais Henri est un homme d’action, un homme de projet. Celui qui va conclure cette longue et belle aventure est consacré à la réhabilitation et à la modernisation des grandes voies d’escalade du Caroux. Elaboré et réalisé en collaboration avec Jean-Louis Raynal, guide de haute-montagne, Christophe Bernard, de l’Office national des forêts, David Foissier et Pierre Raynal, BE d’Escalade, le projet, placé sous l’égide de la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade, est mené à terme malgré son ampleur et ses difficultés. Il est inauguré en juin 2014.

Dernière réalisation certes, mais pas dernier projet car Henri en avait toujours d’avance. La réhabilitation et le rebalisage des sentiers traditionnels du Massif d’une part et d’autre part la création d’une Maison du Caroux, voilà les deux projets qui jusqu’à ses derniers instants ont mobilisé l’énergie d’Henri Blanc, un homme de passion, de volonté et de courage qui le 26 décembre 2014, à 83 ans, est entré dans la légende du Caroux, la montagne qui fut au cœur de sa vie.

Edmond Véziers

Compagnon de cordée d’Henri Blanc, membre du CAF, de la FFME et de la FFRP, Edmond Véziers est depuis 2008 président d’Expéditions Aventures Caroux, aujourd’hui une association de randonnée-montagne, vtt et via ferrata. L’association fait également partie des équipes de baliseurs officiels de la FFRP.

DSC05597 DSC05601-1 DSC05624-1 DSC05622

 

Merci au Club Mégalithe et à son Président Frédéric Fusi, qui ont réussi à organiser avec brio et dans des délais très réduits le 1er Championnat Départemental de Blocs de l’Hérault.
Merci à tous les participants !
Prochaine date à retenir :
Samedi 10 janvier 2015 à la salle des Aiguerelles
Championnat Départemental d’Escalade de l’Hérault

Championnat CD34 Blocs Resultat-1

fred